banner
Centre d'Information
Un accompagnement post-achat exemplaire

Plafonds pour architecture résidentielle : avantages et inconvénients de chaque matériau

Jul 31, 2023

Plus que simplement cacher et protéger les installations, le revêtement de plafond peut transformer la perception d'un environnement. Alliant fonctionnalité et esthétique, cet élément, en plus de servir de support à l'éclairage, peut ajouter des couches de texture et de couleurs qui rehaussent la qualité et le confort de l'intérieur. Facteurs qui varient en fonction du matériau choisi. Par conséquent, comprendre leurs différences, leurs avantages et leurs inconvénients est essentiel lors de la conception des espaces intérieurs.

+ 9

La capacité d’isolation thermique et acoustique, la durabilité, l’entretien et le rapport coût-bénéfice sont quelques-unes des caractéristiques à prendre en compte lors du choix d’un plafond. Dans la conception de cet élément et dans le choix du matériau, il est possible d'apporter différentes qualités, comme renforcer l'éclairage naturel, empêcher la propagation du feu en cas d'incendie ou créer un élément esthétique qui occupe une place centrale dans l'environnement. Tout cela sans oublier le rôle essentiel d'organiser les systèmes hydrauliques et électriques de manière à rendre la maintenance plus gérable, car ils ne sont pas encastrés dans la dalle et l'éclairage artificiel. Avec des possibilités de conception infinies, le plafond peut apporter des éléments innovants et surprenants à l'espace.

Voici les avantages et les inconvénients de six types de revêtement de plafond pour les projets résidentiels.

Plafond le moins cher du marché, le PVC est un polymère plastique synthétique. Sa pose est rapide et aucune finition n'est nécessaire, et ses modèles peuvent être lisses, rainurés ou spéciaux (lorsqu'ils imitent d'autres matériaux). Ses qualités matérielles sont très résistantes à l’humidité et permettent un nettoyage facile. Cependant, ce type de plafond n'offre pas une isolation acoustique et thermique efficace et présente une faible résistance au feu, c'est pourquoi il doit être évité dans les zones équipées de cuisines, de cheminées ou de barbecues.

Probablement l'option la plus courante en raison de son bon rapport coût-bénéfice, le plafond en plâtre se décline en deux types : traditionnel (non modulaire), composé de petits panneaux alignés puis recouverts d'un composé de plâtre, donnant l'impression d'un seul et même panneau. pièce et les cloisons sèches (plaques de plâtre), composées de panneaux plus grands enveloppés de carton ou de papier, dont l'assemblage se fait via une structure métallique. Les deux installations sont faciles et rapides, entraînant généralement un léger abaissement de la hauteur du plafond. Cependant, ils offrent une bonne isolation acoustique et thermique, ainsi que la possibilité de créer des conceptions de plafond à travers des corniches ou de créer des découpes et de cacher des installations et des éléments structurels. Les inconvénients résident dans l'entretien du matériau, qui est peu résistant à l'eau - c'est pourquoi il n'est pas recommandé pour les zones humides - ainsi qu'il peut présenter des fissures ou jaunir avec le temps.

Ce n’est pas la solution la moins chère, mais elle ajoute certainement une valeur esthétique au projet. Les plafonds en bois apportent chaleur et confort. Ils offrent une isolation thermique et acoustique supérieure selon leur installation. Ils peuvent recevoir différentes finitions et sont assez durables selon le bois utilisé. Le principal problème réside dans l’entretien périodique que nécessite le matériau, tant pour la prévention des parasites que pour la protection contre l’eau ou l’exposition solaire.

Pratiquement une variante des plafonds en bois, il est possible d'adopter des matériaux naturels et plus durables comme la paille et le bambou pour les plafonds. Ils sont couramment utilisés, notamment en extérieur, et il est important de suivre les recommandations d’entretien pour garantir leur durabilité.

Les plafonds métalliques sont très polyvalents. En tôles plates ou en garde-corps, ils peuvent recevoir différentes finitions qui apportent différents designs, textures et couleurs à l'environnement. Avec les soins nécessaires, le matériau devient assez résistant aux intempéries, à l'humidité et aux bactéries, champignons et insectes. Ses inconvénients sont la faible isolation thermique et acoustique, ainsi que la faible résistance à l'air marin - c'est pourquoi le métal est évité dans les régions côtières.

Dans certains cas, une fine dalle en béton armé peut faire office de plafond. Il protège l’environnement de l’entrée des nuisibles, mais son principal avantage réside dans le confort thermique et acoustique qu’il procure, car il crée une double couche d’isolation par rapport à l’extérieur.